"Du banc d'école à l'envol"

 

 

Quatre étudiantes de l'Université de Genève s'engagent

à récolter le salaire annuel d'une éducatrice dans un internat en Bolivie. 

Dans ce pays caractérisé par une forte

discrimination envers la femme,

les parents privilégient l’éducation

des fils avant celle des filles, qui

ont ainsi moins d'opportunités

pour leur avenir.  

Notre éducatrice s'occupera des

petites filles de l'internatelle sera

un guide de l'enfance à l'adolescence.

Elle les informera en matière 

d'éducation sexuelle, nutrition et santé

et les soutiendra psychologiquement. Sa présence mettra en confiance les parents et les incitera  à envoyer  leurs filles à l'école. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

press to zoom
press to zoom
press to zoom
1/1
Soutenir une fille, c'est soutenir une famille

 

Notre projet permet  à des petites filles de recevoir une éducation dans un environnement sécuritaire mais surtout de devenir des femmes épanouies. L'éducation des femmes est un facteur clé pour le développement d'un pays, au niveau économique comme social et politique. Par exemple, une fille scolarisée deviendra une mère de famille qui sera plus encline à envoyer ses enfants à l'école. Notre action aura donc un impact sur le long terme, nous voulons donner des ailes aux petites boliviennes pour qu'elles aient la liberté d'agir sur leur avenir et celui de leur famille.  

 

I help

En partenariat avec...

"

L'admission des femmes à l'égalité

parfaite serait la marque la plus 

sûre de la civilisation, et elle doublerait les forces intellectuelles

du genre humain.

 

Stendhal

écrivain français, 1783 - 1842.

"